Skip to content

Rami 51 : Regles du jeu

Le rami 51 est une variante du rami qui se joue avec 106 cartes : Soit 2 jeux de 54 cartes + 2 jokers, chacun des joueurs se voit attribuer 13 cartes.

Valeur des cartes

  • As : 1 point
  • 2 : 2 points
  • 3 : 3 points
  • 4 : 4 points
  • 5 : 5 points
  • 6 : 6 points
  • 7 : 7 points
  • 8 : 8 points
  • 9 : 9 points
  • 10 : 10 points
  • Valet : 10 points
  • Dame : 10 points
  • Roi : 10 points

Le joker lui remplace la carte que l’on souhaite, combiné à d’autre il prend aussi la valeur de la carte remplacée. Attention si en fin de partie un des joueurs garde un joker en main alors il sera pénalisé de 25 points.

Comment jouer ?

Une fois que chaque joueur a reçu ses 13 cartes, le reste du paquet est posé face tournée vers la table : Ce sera la pioche. On retourne la première carte de la pioche, elle est posée juste a côté et forme la défausse.

Les 3 temps du jeu:

  • Le tirage : Celui a qui c’est le tour de jouer tore une carte dans la pioche ou prend la défausse
  • Faire sa combinaison : Le joueur combine ses cartes ou complète une de ses séries déjà présente dans son jeu
  • Se défausser : Le joueur rend une de ses cartes

Une fois que la pioche est terminée, il vous faudra re-mélanger la défausse et ainsi refaire une pioche.

Les règles de la construction et combinaisons

A partir du moment ou un des joueurs a ses 51 points étalés sur la table, il devra quand même se défaire des cartes qui lui reste avec de nouvelles combinaisons au sein même de son jeu ou celles étalées sur la table : Cela s’appelle la construction.
Chacun des joueurs peuvent compléter les brelans et autres suites, malgré que le joker puisse se substituer à n’importe quelle autre, les suites qui disposent déjà d’un joker ne peuvent pas prendre position une deuxième fois sur la même table.

La réutilisation des jokers

Quand il y a une combinaison de carte contenant un joker, on doit le récupérer et le remplacer par les cartes manquantes.

Exemple :

Un joueur pose le 9 de pique, le 9 de trèfle et un joker, pour pouvoir récupérer ce joker, l’autre joueur devra poser les deux autres 9 restant (9 de carreau et 9 de coeur). Ainsi il pourra récupérer le joker en toute légalité.
Si par contre la combinaison avec le joker était faites de trois 9 alors le joker devenait irrécupérable.

Dans le cas d’un combinaison brelan avec 2 jokers, le joueur ne peut en récupérer qu’un seul en posant les deux cartes manquante. L’autre est condamné à rester sur la table.
Par contre dans le cas d’un run (suite de 3 cartes consécutives) avec un joker, le joueur qui a la carte remplacée peut prendre le joker pour s’en servir ultérieurement.

Excepté les situations précédemment décrites les combinaisons ne peuvent pas être modifiées, juste complétée en extrémités.

Le hunt

C’est le fait d’étaler l’ensemble de ses carte en un coup un seul, cela s’appel la sortie Kaluki. Dans le cas d’un hunt chacun des autres joueurs et pénalisés de 25 points supplémentaires à ceux possédés dans leur jeu.

Attention, noté bien que toute sortie oblige à se défausser d’une carte !

Au Rami 51, la partie est terminée quand le 1er jouer a posé toutes ses cartes.

Calcul des points : Le score

Points de pénalité

  • Sortie : Ajouter les valeurs de chacune des cartes restant en main (As : 11 points et joker = 25 points)
  • Hunt : Somme des cartes en main + 25 points de pénalité (As : 11 points et joker = 25 points)

Répartition du pot

A l’issu du jeu, le vainqueur remporte 75% du pot, 25% divisé entre les autres joueurs de la partie. Le calcul est fait par rapport au nombre de points de chacun en rapport à ceux du vainqueur, seulement si ils ont été pénalisé de moins de 100 points.

One Comment

Trackbacks and Pingbacks

  1. Jouer au Rami 51 : jeu de rami 51, rami Kalooki-Kaluki.

Comments are closed.